Accueil > Guide pédagogique pour le CE1 > Annexes du guide pédagogique

Annexes du guide pédagogique

samedi 1er mai 2021

(Je lis, j’écris-CE1 : guide pédagogique/annexes)

ANNEXE 1

La grammaire, d’un module à l’autre (L’objectif de chaque leçon et l’essentiel à en retenir, qui peut être affiché dans la classe)

Période 1

Module 1

Objectif : 1- La grammaire c’est interroger et comprendre le fonctionnement du langage écrit : comment s’agencent les mots dans la phrase ?
2 – La phrase, le point, le point d’exclamation et les phrases exclamatives, le point d’interrogation et les phrases interrogatives.

À retenir : 1 – Une phrase est un ensemble de mots qui a du sens ; elle commence par une majuscule et se termine par un point : J’ai faim.
2 – La phrase peut se terminer par un point d’exclamation ; c’est alors une phrase exclamative : Je suis affamé !
3 – La phrase peut se terminer par un point d’interrogation ; c’est alors une phrase interrogative : As-tu faim ?

Module 2

Objectif : 1 – Les phrases déclaratives.
2 – Les phrases affirmatives et les phrases négatives.

À retenir : 1 – Les phrases qui se terminent par un point sont des phrases déclaratives : (je déclare que :) J’ai faim.
2 – Les phrases affirmatives affirment quelque chose : J’ai faim. Les phrases négatives disent le contraire en utilisant la forme ne… pas, ou ne… plus : Je n’ai pas faim, ou Je n’ai plus faim.

Module 3

Objectif : La ponctuation (suite) : la virgule, le point-virgule, les deux-points, les guillemets, les parenthèses.

À retenir : 1 – La lecture à voix haute doit faire entendre la ponctuation (exclamation, interrogation, temps de suspens pour virgule, point-virgule, point) : mettre le ton, s’arrêter.
2 – La ponctuation donne du sens. Faire entendre et expliquer la différence entre : Je suis bien seul, et Je suis bien, seul.

Module 4

Objectif : Les verbes, les deux caractéristiques qui permettent de les reconnaître dans la phrase, l’infinitif qui permet de les désigner.

À retenir : 1 – Les verbes ont deux caractéristiques propres : a/ ils indiquent une action (je fais) ou en état (je suis) ; b/ ce sont des mots qui se conjuguent, composés d’un radical fixe et d’une terminaison variable.
2 – Pour les reconnaître : quel mot indique l’action ? Quel mot varie selon qu’on parle d’aujourd’hui, d’hier, de demain ? (Je marche sur le chemin, je marchais, je marcherai).
3 – Tous les verbes ont un nom, c’est leur infinitif (nom du verbe : marcher).

Module 5

Objectif : Le nom. Définition ; distinction orthographique et différence logique entre nom propre et nom commun.

À retenir : 1 – Les noms sont les mots de la phrase qui nomment (une personne, un animal, un objet ou une idée).
2 – Le nom propre s’écrit avec une majuscule, il est invariable, il désigne des êtres (personnes, lieux, monuments…) uniques : Paul, Carcassonne, la Loire, la Tour Eiffel.
3 – Le nom commun désigne des objets matériels qui existent en de nombreux exemplaires (chaise, rue) ou des idées générales (courage, beauté).

Période 2

Module 6

Objectif : Le nom commun est toujours précédé d’un déterminant. Les raisons de cette nécessité. Identifier les déterminants.

À retenir : 1 – Tout nom commun est précédé dans la phrase d’un mot appelé déterminant : Je mange du pain.
2 – Le déterminant indique si l’on parle d’un représentant en particulier des objets désignés par le nom commun (donne-moi ce pain dans la corbeille) ou de la catégorie en général (donne-moi du pain).

Module 7

Objectif : Aborder le genre et le nombre du nom et les accords entre le nom et le déterminant.

À retenir : 1 – Tous les noms communs ont un genre : il y a des noms masculins et des noms féminins.
2 – Un même nom est soit au singulier, soit au pluriel.
3 – Le nom et le déterminant sont accordés en genre et en nombre.
4 – Donc le déterminant indique le genre et le nombre du nom.
5 – Selon les cas, pour passer un nom du singulier au pluriel, on ajoute un s, un x, ou on ne change rien.

Module 8

Objectif : Les adjectifs qualificatifs précisent le nom et s’accordent avec lui.

À retenir : 1 – Les adjectifs qualificatifs « qualifient » (apportent une précision) le nom et se placent après ou avant le nom : un vétérinaire habile, un habile vétérinaire.
2 – Les adjectifs s’accordent au nom, en nombre (un vétérinaire habile, des vétérinaires habiles) et en genre (un vétérinaire compétent, une infirmière compétente).

Module 9

Objectif : Les pronoms personnels remplacent des noms (de personnes ou d’objets) qu’on n’a pas besoin grâce à eux de répéter.

À retenir : 1 – Les pronoms sont des remplaçants (pronom = « pour le nom »). Ils remplacent des noms propres (Louise est tombée, elle a mal) ou des noms communs (La chaise est bancale, elle a un pied cassé).
2 – Les pronoms personnels sujets désignent la ou les personnes qui parlent ou qui agissent (je, nous), celles à qui on parle (tu, vous), celles dont on parle (il, elle, on, lui, ils, elles). À mémoriser : je/tu/il/elle/on/nous/vous/ils/elles.

Module 10

Objectif : Les mots invariables : c’est le terme générique sous lequel, au CE1, sont désignés adverbes et conjonctions. Les élèves connaissent et savent utiliser les plus courants. On peut en afficher une liste dans la classe afin de préciser leur orthographe, qui s’acquerra avec l’habitude. Mention spéciale aux adverbes en ment, pour éviter la confusion avec un verbe.

À retenir : 1 – Outre les mots étudiés jusqu’ici, qui sont tous variables à l’exception des noms propres, il existe encore des mots très courants et très utiles qui eux sont invariables et dont il faut connaître l’orthographe : hier, aujourd’hui, demain, toujours, jamais, rien, plus, moins, aussi, donc, et, etc.
2 – Certains d’entre eux se terminent en « ment » (difficilement, superbement, etc.). Pour les distinguer d’un verbe, il faut identifier l’adjectif qui leur sert de racine (difficile, superbe).

Période 3

Module 11

Objectif : Définition du groupe nominal restreint (D+N) et élargi aux adjectifs (D+N+A).

À retenir : Le groupe nominal (groupe du nom) est composé du nom et de son déterminant, auxquels peuvent s’adjoindre un ou plusieurs adjectifs (placés avant ou après le nom) : un anniversaire joyeux ; un joyeux anniversaire.

Module 12

Objectif : Identification du groupe nominal élargi aux mots invariables (D+N+I+A)

À retenir : 1 – Le groupe nominal (D+N+A) peut encore comprendre un mot invariable qui vient préciser l’adjectif : une fête parfaitement réussie (D+N+I+A).
2 – Pour identifier le groupe nominal dans la phrase il faut repérer le nom puis les mots qui le précisent.

Module 13

Objectif : Révision et synthèse de la question du genre et du nombre du nom et du groupe nominal.

À retenir : 1 – Rappel du module 7. Les noms sont soit féminins, soit masculins, et se mettent soit au singulier soit au pluriel. On marque le pluriel des noms avec s, x, ou rien.
2 – Certains noms masculins ont des équivalents féminins. C’est le cas quand il faut désigner le genre des personnes : un cousin, une cousine ; un père, une mère. Il arrive qu’un même mot puisse être employé tantôt au féminin, tantôt au masculin : une artiste, un artiste.
3 – Les noms d’animaux changent aussi (souvent) pour indiquer le sexe : un tigre, une tigresse ; un cerf, une biche.

4 – Le groupe nominal tout entier adopte le genre et le nombre du nom (sauf les mots invariables).

Module 14

Objectif : On passe de l’étude de la nature des mots à l’étude de leur fonction.
La fonction sujet : Identification du sujet ; double accord avec le verbe.

À retenir : 1 – Pour identifier le sujet, deux questions à poser à la phrase : de qui (ou de quoi) parle-t-on ? Et : qu’en dit-on ? La réponse à la première question définit le « groupe sujet », qui peut toujours être remplacé par un pronom ; la réponse à la seconde question définit le groupe verbal. Exemple ci-dessous : on parle du petit chat ; on en dit qu’il a mangé la souris.
Le petit chat / a mangé la souris
Il / a mangé la souris
Groupe sujet / Groupe verbal
2 – Le sujet et le verbe sont accordés par le sens, et par l’orthographe. On peut dire le chat bondit ou les chats bondissent, mais pas la chaise bondit ni les chaises bondissent.

Module 15

Objectif : La fonction complément. Le complément précise le verbe au sein du groupe verbal.

À retenir : 1 – De qui parle-t-on ? Qu’en dit-on ? La réponse à la deuxième question définit le groupe verbal.
2 – Le groupe verbal est composé du verbe, et de mots qui précisent l’action indiquée par le verbe (le chat mange : quoi, où, quand, comment ?). Ces mots qui apportent une information complémentaire sont appelés « compléments ».

Période 4

Module 16

Objectif : Introduire à la conjugaison des verbes (pourquoi/comment) ; définir les verbes du 1er groupe.

À retenir : 1 – Pourquoi ? Les verbes se conjuguent pour marquer l’accord avec le sujet ainsi que le temps de l’action (hier, aujourd’hui, demain).
2 – Comment ? En faisant varier la terminaison adjointe au radical du verbe en fonction de la personne (indiquée par le pronom) et le temps.
3 – Les verbes du premier groupe ont un infinitif en er. Ils ont la même conjugaison (leur terminaison varie de la même façon).

Module 17

Objectif : La conjugaison au présent des verbes du premier groupe et des verbes auxiliaires.

À retenir : 1 – La terminaison des verbes du premier groupe au présent : je mange, tu manges, il/elle mange, nous mangeons, vous mangez, ils/elles mangent (à noter : le s à la deuxième personne du singulier qui ne s’entend pas ; le pluriel de la troisième personne qui ne s’entend pas non plus (mange/mangent).
2 – Le présent très irrégulier des verbes être et avoir, dont l’orthographe est à mémoriser sans hésitation.

Module 18

Objectif : La conjugaison à l’imparfait des verbes du premier groupe et des verbes auxiliaires.

À retenir : 1 – La terminaison des verbes du premier groupe et des verbes auxiliaires à l’imparfait : ais, ais, ait, ions, iez, aient.

Module 19

Objectif : La conjugaison au passé composé avec être et avoir.

À retenir : 1 – Le passé composé se forme à l’aide d’un verbe auxiliaire, être ou avoir selon les cas (j’ai marché, je suis arrivé).
2 – Le verbe conjugué prend alors la forme du « participe passé » (marché, arrivé).
3 – Le participe passé s’accorde avec l’auxiliaire être mais pas avec avoir (elle a marché, elle est arrivée).

Module 20

Objectif : La conjugaison au futur.

À retenir : 1 – Le futur désigne ce qui se passera dans l’avenir (demain je marcherai).
2 – Pour conjuguer un verbe (1er groupe) au futur, on ajoute à l’infinitif la terminaison du verbe avoir au présent (je marcherai, tu marcheras, il/elle marchera, nous marcherons, vous marcherez, ils/elles marcheront).

Période 5

Module 21

Objectif : La conjugaison des verbes irréguliers aller et venir. Révisions : accentuation, ponctuation, négation ; identification des verbes et des noms.

À retenir : 1 – Au présent, la première personne du singulier prend elle aussi un s qui ne s’entend pas (je vais, je viens).
2 – Le passé composé se conjuguant avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde avec le sujet (il est allé, elle est allée)

Module 22

Objectif : La conjugaison des verbes irréguliers pouvoir et vouloir. Révisions : le groupe nominal, les pronoms.

À retenir : 1 – Le x qui remplace le s à la première et deuxième personne du présent singulier (je veux, je peux, tu veux, tu peux), lui-même remplacé par un t à la troisième personne (il veut, il peut). À mémoriser, ces lettres finales ne s’entendent pas.
2 – L’emploi de l’auxiliaire avoir au passé composé, et donc le participe passé invariable (voulu, pu).
3 – Futur de pouvoir : on n’entend qu’un seul r, il y en a deux (je pourrai, etc.)

Module 23

Objectif : La conjugaison des verbes irréguliers faire, dire, prendre, voir. Révisions : les accords du groupe nominal.

À retenir : 1 – Le s qui ne s’entend pas à la première et à la deuxième personne du présent singulier (je prends, tu prends).
2 – L’imparfait de voir : le i devient y au singulier, et le y est suivi d’un i à la première et deuxième du pluriel (nous voyions, vous voyiez).
3 – Passé composé avec avoir, donc participes passés invariables (fait, dit, pris, vu).
4 – Futur de voir : attention aux deux r (je verrai, tu verras, etc.)

Module 24

Objectif : Révisions : Nature et fonction des mots de la phrase. Groupe sujet, groupe verbal, complément.

Module 25

Objectif : Révisions : Conjuguer les verbes du premier groupe et les verbes irréguliers.

ANNEXE II

Choix complémentaire de textes et poèmes

1 – Dialogue

Dialogue

L’UN : Il faut que je te dise quelque chose.
L’AUTRE : Ah bon, et bien vas-y.
L’UN : Je ne sais pas si je peux te le dire...
L’AUTRE : Essaye toujours.
L’UN : Je ne sais pas comment tu vas le prendre...
L’AUTRE : Mais allez, parle !
L’UN : Tu me promets, tu ne te fâcheras pas si je te le dis ?
L’AUTRE : Mais non, pourquoi veux-tu que je me fâche ?
L’UN : Je te connais quand même un peu...
L’AUTRE : Tu me connais mal, je ne me fâche pas pour si peu.
L’UN : Tu dis ça parce que tu ne sais pas ce que je vais te dire...
L’AUTRE : Non, bien sûr, puisque tu ne me l’as pas encore dit !
L’UN : Tu vois, tu commences à te fâcher.
L’AUTRE : Moi ? Pas du tout !
L’UN : Si, si, je t’assure !
L’AUTRE : Zut à la fin, tu me le dis ?
L’UN : Quoi ?
L’AUTRE : Ce que tu voulais me dire, pardi !
L’UN : Je ne sais plus si j’en ai envie...
L’AUTRE : Décide-toi.
L’UN : Tu me jures que tu ne te vexeras pas ?
L’AUTRE : Je te l’ai déjà dit.
L’UN : Remarque, si ça se trouve, tu le sais déjà...
L’AUTRE : Alors dis-le ! Tu commences à me gonfler !
L’UN : Tu vois, je ne t’ai encore rien dit, et déjà tu te fâches !
L’AUTRE : Moi ? Je me fiche de ce que tu peux dire !
L’UN : Puisque c’est comme ça, je ne te le dirai pas.
L’AUTRE : De toute façon tu ne dis jamais rien d’intéressant…
L’UN : Tu dis ça parce que tu voudrais bien savoir...
L’AUTRE : Pas du tout…
L’UN : Allez, ne fais pas la tête ! Je vais te le dire, va...
L’AUTRE : Si tu y tiens…
L’UN : Eh bien... Oh zut !
L’AUTRE : Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ?
L’UN : Je ne m’en souviens plus !


(Bernard Friot, Tous pressés, Milan, 2018.)

2 – Choix de poèmes

Dans mon château fort
Pierre Lozère

Dans mon château fort
Je suis à l’abri
Je rentre et je sors
Par le pont-levis
Dans mon château fort
Je dors bien la nuit
Oubliant dehors
Tous mes ennemis.

Je vois du donjon
Aux points cardinaux
Depuis l’horizon
Courir les chevaux
Les grands chevaliers
De France, de Navarre
Vont participer
Au tournoi ce soir.

Jeunes écuyers
Jolies jouvencelles
Venez festoyer
La nuit sera belle
Chantez ménestrels
Au son de la vielle
Chantez troubadours
Jusqu’au petit jour.

L’école est fermée
Georges Jean

L’école est fermée ;
Le tableau s’ennuie ;
Et les araignées
Dit-on, étudient
La géométrie
Pour améliorer
L’étoile des toiles :
Toiles d’araignées,
Bien évidemment.

L’école est fermée
Les souris s’instruisent,
Les papillons lisent,
Les pupitres luisent,
Ainsi que les bancs.

L’école est fermée
Mais si l’on écoute
Au fond du silence,
Les enfants sont là
Qui parlent tout bas
Et dans la lumière,
Des grains de poussière,
Ils revivent tout
L’année qui passa,
Et qui s’en alla...

Les animaux ont des ennuis
Jacques Prévert

Le pauvre crocodile n’a pas de C cédille
On a mouillé les L de la pauvre grenouille
Le poisson scie a des soucis
Le poisson sole
Ça le désole
Mais tous les oiseaux ont des ailes
Même le vieil oiseau bleu
Même la grenouille verte
Elle a deux L avant l’E
Laissez les oiseaux à leur mère
Laissez les ruisseaux dans leur lit
Laissez les étoiles de mer
sortir si ça leur plaît la nuit
Laissez les p’tits enfants briser leur tirelire
Laissez passer le café si ça lui fait plaisir
La vieille armoire normande
Et le vache bretonne
Sont parties dans la lande en riant comme deux folles
Les petits veaux abandonnés
Pleurent comme des veaux abandonnés
Car les petits veaux n’ont pas d’ailes
Comme le vieil oiseau bleu
Ils ne possèdent à eux deux
Que quelques pattes et deux queues
Laissez les oiseaux à leur mère
Laissez les ruisseaux dans leur lit
Laissez les étoiles de mer
Sortir si ça leur plaît la nuit
Laissez les éléphants ne pas apprendre à lire
Laissez les hirondelles aller et revenir.

La ronde autour du monde
Paul Fort

Si toutes les filles du monde voulaient s’donner la main,
Tout autour de la mer elles pourraient faire une ronde.
Si tous les gars du monde voulaient bien êtr’ marins,
Ils f’raient avec leurs barques un joli pont sur l’onde.
Alors on pourrait faire une ronde autour du monde,
Si tous les gens du monde voulaient s’donner la main.

Attente
Esther Granek

Cette graine que je tiens
dans le creux de ma main,
qu’en naîtra-t-il demain ?
Un roseau ou un chêne ?
Quelque plante de jardin ?
J’ignore et ne m’en plains.
Mais le coeur me palpite,
sachant qu’en elle habite
une vie qui attend
mon plaisir du moment
et qui dira : présent
pourvu que je lui trouve
bonne terre qui la couve.
Ainsi, bonne graine attend.

Février
Isabelle Callis-Sabot

Voici que Février revient, plein de promesses,
Çà et là quelques fleurs s’ouvrent hâtivement ;
Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse
Et l’on perçoit déjà des jours l’allongement.
Le printemps apparaît, le rude hiver s’achève ;
Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux,
Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève,
Bientôt, dans sa ramée, nicheront les moineaux.
Un soleil radieux inonde la colline,
Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir,
Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine,
La terre qui frémit et palpite d’espoir.

À cet homme…
Sandrine Davin (À mon grand-père).

Des godasses un peu trop grandes
Un chapeau de paille, troué
Il n’en avait que faire :
Sa vie, c’était la terre.
Des mains aussi noires qu’un mineur
Mais tant d’amour dans le cœur
Jamais un mot de travers
Il en voulait, à son père.
Qui était-il ?
Un « Vieux Bonhomme » au regard clair
Un homme qui aimait la terre.
Les années ont passé,
Il a succombé.

« Il n’en avait que faire,
Sa vie, c’était la terre ».

Mars

Maurice Carême (1947)

Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.

Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu’il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.

Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons.
Il tombe encore des grêlons...

Le brouillard
Maurice Carême (1947)

Le brouillard a tout mis
Dans son sac de coton ;
Le brouillard a tout pris
Autour de ma maison.

Plus de fleurs au jardin,
Plus d’arbres dans l’allée ;
La serre du voisin
Semble s’être envolée.

Et je ne sais vraiment
Où peut s’être posé
Le moineau que j’entends
Si tristement crier.

Hiver vous n’êtes qu’un vilain
Charles d’Orléans (vers 1450)

Hiver vous n’êtes qu’un vilain.
Eté est plaisant et gentil,
En témoignent Mai et Avril
Qui l’accompagnent soir et matin.

Eté revêt champs, bois et fleurs
De sa livrée de verdure
Et de maintes autres couleurs
Par l’ordonnance de Nature.

Mais vous, Hiver, trop êtes plein
De neige, vent, pluie et grésil ;
On doit vous bannir en exil.
Sans point flatter, je parle plain,
Hiver vous n’êtes qu’un vilain !

Le temps a laissé son manteau
Charles d’Orléans (vers 1450)

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderies,
De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissé son manteau !

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en livrée jolie,
Gouttes d’argent, d’orfèvrerie,
Chacun s’habille de nouveau :
Le temps a laissé son manteau.

Chanson d’automne
Paul Verlaine (Poèmes saturniens)

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon coeur
D’une langueur
Monotone.
Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure
Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

ANNEXE III Liste alphabétique de mots invariables

Word - 15.9 ko

ANNEXE IV

Les mots de l’étude de la langue

PDF - 610.9 ko

ANNEXE V

Liste non exhaustive de projets d’écriture possibles en lien avec les textes du manuel

Périodes 1 et 2  :

-  Décrire et légender une illustration
-  Imaginer une autre fin à la fable
-  Dire et écrire des bulletins météorologiques
-  Écrire des virelangues en fonction des graphèmes révisés et les enregistrer
-  Jeu du Baccalauréat à l’oral et à l’écrit pour créer les lexiques de classes : des animaux, des métiers, du vocabulaire de la météorologie puis des animaux de la ferme, des métiers terminant par –ier, des adjectifs pour compléter : le temps est, hier le temps était, demain le temps sera… pour créer la règle du jeu : en 1’ trouver le plus de mots possibles d’une catégorie par exemple.
-  Dire et écrire un évènement
-  Donner et écrire un avis par exemple sur le texte
-  Écrire le dépliant touristique vantant son école, son quartier, son village, sa ville
-  Écrire une fiche documentaire sur un félin ou tout autre animal
-  Écrire un texte poétique
-  Écrire une liste de sucrerie à partager avec ses camarades en donnant la quantité de chacune
-  Décrire le métier d’écolier.ère, le métier d’enseignant.e
-  Rédiger une affiche sur le sommeil : quels rituels préconiser pour bien s’endormir ? que faut-il proscrire ?
-  L’incontournable lettre de souhaits pour Noël : cette fois-ci lettre familiale, chaque membre de la famille émettra le vœu de recevoir…
-  Inventer une suite à la chanson des bateliers de la Meuse : Compère, qu’as-tu vu ?

Période 3 :

-  Rédiger une lettre ou une carte d’invitation pour un anniversaire, une carte postale de vacances…
-  Ecrire des fiches documentaires sur les planètes du système solaire
-  Inventer et rédiger des problèmes qui font mal au ventre ! En appui sur les dernières lignes du texte module 13 page 91

-  Écrire une courte fable telle que celle du loup et du chien : Le faisan et le coq, le cochon et le sanglier, la perdrix et la poule…
-  Affiche ou Fiche mémoire pour la relecture de la dictée.

Période 4 :

-  Écrire sous forme de carte mentale ce que l’on peut retenir du texte le feu et la cuisine
-  Écrire la recette du pain, ou autres recette utilisant la farine
-  Rédiger la liste des céréales
-  Fiche documentaire de la graine semée à la farine, étapes illustrées et légendées
-  Décrire une journée à l’école
-  Lister ce qui peut effrayer
-  Affiche la richesse de nos différences en lien avec éducation civique et morale
-  Écrire un message d’affection à un membre de sa famille, sous la forme d’un calligramme, d’un haïku…

Période 5 :

-  Lister les moyens de transport utilisant des roues
-  Écrire un dialogue
-  Créer une planche de BD à partir du dialogue du module 22
-  Écrire une fiche documentaire sur un monument, un lieu à proximité
-  Expressions familières en lien avec les animaux à définir et illustrer : avoir un chat dans la gorge, sauter du coq à l’âne, être serré comme des sardines, verser des larmes de crocodiles, être heureux comme un poisson dans l’eau…… et autres expressions idiomatiques

….

Annexe VI

Quelques suggestions de textes à lire par l’enseignant parallèlement au travail du manuel

• Bernard Clavel, L’Arbre qui chante, Poche Jeunesse, 2012 (histoires 1 ou 3).

• Daniel Pennac, L’Œil du loup, Pocket Jeunesse, 2019 (pp. 5 à 44).

• Rudyard Kipling, Histoires comme ça, Folio Cadet, 2018 (récits 1 : L’Enfant d’éléphant ; 2 : Le Chat qui s’en va tout seul ; 3 : Le Chameau et sa bosse).

• Roald Dahl, L’Enfant qui parlait aux animaux, Folio Junior, 2001 (Récit 1, pp. 9 à 33).

• Katarina Mazetti, Les cousins Karlsson. Tome 1, Espions et fantômes, éditions Thierry Magnier, 2013.

[Les deux ouvrages qui suivent proposent des versions subverties de contes traditionnels. Ils prennent tout leur sel pour qui ces derniers sont familiers. Il est à vérifier que c’est bien le cas de tous les élèves, sinon il convient de commencer par rappeler la version originale de l’histoire…]

• Philippe Dumas et Boris Moissard, Contes à l’envers, L’école des loisirs, 2019 (récit 2 : Le Petit chaperon bleu marine, pp. 25-42).
• Roald Dahl, Un conte peut en cacher un autre, Folio Cadet, 2019 (récits au choix).

ANNEXE VII

Corrigé des exercices

Module 1

3. 18
4. 2 points d’interrogation et 9 points d’exclamation.
5. 1- envie 2- besoin 3- orgueilleux 4- désirent, rivalisent
6. Questions : La vache / Une grenouille a vu un bœuf / 3 personnages / La grenouille qui envie le bœuf / Sa sœur.
7. 1- Vrai 2- Vrai 3- Faux 4- Faux 5- Faux 6- Vrai 7- Vrai

Module 2

1-
Phrase déclarative affirmative
Phrase déclarative négative
1- Un cyclone est meurtrier.
Un cyclone n’est pas meurtrier.
2- Un cyclone provoque des inondations.
Un cyclone ne provoque pas d’inondations.
3- Le cyclone Harold se trouve en mer.
Le cyclone Harold ne se trouve pas en mer.
4- Il va passer près des terres.
Il ne va pas passer près des terres.
5- Il a frappé la capitale.
Il n’a pas frappé la capitale.
6- Les vents sont particulièrement forts.
Les vents ne sont pas particulièrement forts.

2. Mets les phrases suivantes à la forme positive, comme dans le premier cas :

Phrase déclarative négative
Phrase déclarative affirmative
1- Harold n’a pas provoqué de dégâts.
Harold a provoqué des dégâts.
2– L’île ne s’en remettra pas.
L’île s’en remettra.
3- Les habitants ne se réfugient pas.
Les habitants se réfugient.
4- Il n’y a plus de bâtiments solides.
Il y a des bâtiments solides
5- Je ne cours plus me mettre à l’abri.
Je cours me mettre à l’abri.
6- Ma maison n’a pas été détruite.
Ma maison a été détruite
3. Cherche et note le point (point, point d’interrogation, point d’exclamation) qui convient aux phrases suivantes :

1- C’est un bel été.
2- Quel bel été !
3- Des quatre saisons je préfère l’été.
4- Quelle saison préfères-tu ?
5- Quelle superbe saison !
6- Je ne connais pas ta saison préférée.
7- Me diras-tu ta saison préférée ?
8- L’été est la saison des plus longues vacances.
9- Aimes-tu les vacances d’été ?
10- Vivement les vacances d’été !

4. Complète les textes A et B en rayant l’un des deux termes en italiques :

A – Le service national de météorologie a lancé une grande alerte : selon les experts un cyclone est annoncé et nous menace. Il est possible qu’il nous épargne, mais face à cette menace, il faut prendre toutes les précautions nécessaires et penser à s’abriter dans des bâtiments solides.

B – Dans cette région où le sol a déjà tremblé on craint un nouveau tremblement de terre. Le gouvernement appelle la population à prendre ses précautions. Si la menace se confirme, pour être épargné par la catastrophe, il faudra évacuer rapidement les bâtiments, même les plus solides.

C - Les habitants des Antilles sont habitués à la menace des tremblements de terre. Ils sont attentifs aux annonces de la météorologie et prennent leurs précautions. Dès que l’alerte est donnée, ils s’enferment chez eux. Si leur maison n’est pas assez solide, ils vont s’abriter dans une école ou une mairie pour échapper au danger et être épargnés.

5.
1- La racine de l’adjectif « météorologique » est « météo ».
2- Un cyclone est un ouragan, une tempête extrêmement violente.
3- Le cyclone Harold a provoqué des inondations dans l’océan Atlantique.
4- Les habitants doivent se réfugier dans des bâtiments solides.

Module 3

1. Place les signes de ponctuation
1- Je choisis une belle pierre, merveilleusement tranchante.
2- Je leur disais d’une voix suave des paroles de tendresse.
3- Attention, le cyclone Harold reste particulièrement dangereux !
4- Le tremblement de terre a-t-il fait beaucoup de dégâts à Haïti ?
5- J’ai un frère au collège, je l’aime beaucoup !
6- Le petit Nicolas me fait beaucoup rire, et je ne suis pas le seul.
7- Au voleur, au voleur, attrapez-le !
8- Qui n’aime pas Fifi Brindacier, qui est si drôle et si audacieuse ?

2. Place les deux-points et les guillemets :

On s’est croisés et vous m’avez dit : « Mais je vous reconnais ! »
Marcel Pagnol s’en souvient : « Nous nous installions sur un banc, toujours le même. »
Je ne sais plus qui a dit : « De la poule et de l’œuf, difficile de savoir qui vient en premier ! »
Elle a crié : « Saute et j’ai sauté ! »
« C’est une belle histoire, mais ne l’as-tu point inventée ? », me demanda ma mère.

3. Le vocabulaire de la marine : flotille, escadres, chavirer, couler à pic, vira de bord.
4. J’ai beaucoup d’affection pour elle. Je m’inquiète énormément, j’espère que vous allez bien. Les enfants ont besoin de paroles de tendresse et d’affection. Accusé à tort, il s’est vivement indigné.
5. J’avais peur d’être déçue, mais ce fut une joyeuse fête. Hélas, à l’espoir et à la joie ont succédé l’inquiétude puis le désespoir.
6. Quatre personnages : Marcel, sa tante Rose, le garde, le vieux canard dur à cuire.
7. Au choix, sauf le dernier titre.
8. Le bon résumé est le n° 3.

Module 4

3- Mener, s’élancer, arriver, se lever, rester, monter, grimper, adorer, aimer, acheter, entendre, sauter, courir, monter, s’inquiéter.
4- Être, lancer, connaître, montrer, venir, commencer.
5- 1 – Ce sont les plombiers qui réparent les fuites d’eau. 2 – On va au concert pour écouter les musiciens et au théâtre pour écouter les comédiens. 3- Ce que j’aime, dans le travail des artistes-peintres, c’est l’art de manier les couleurs. 4- Ne confondons pas : les ébénistes travaillent le bois ; les ferronniers, eux, travaillent le métal ; et les potiers travaillent la terre cuite.
6- Les canaux se trouvent dans la vieille ville. En mai il y a l’exposition des artistes-potiers. En juin se court le marathon des bords du lac.

Module 5

5. Mot générique : animaux sauvages.
6. Mot générique : carnivores.
7. Mot générique : animaux domestiques. Intrus : chamois.
8. Mot générique : carnivores. Intrus : éléphant.

Intermède 1

3. Les grands félins ont des muscles puissants. J’admire beaucoup les guépards, ils sont extrêmement rapides. Fatiguée, abattue, la panthère grogna. « Si je retrouve cette gazelle, c’est sûr, je l’attrape et je me régale ! »
4. Longtemps je me suis levé de bonne heure, et s’il faisait beau je riais de bonheur ! Allo, allo, peux-tu répéter, je ne suis pas sûr d’avoir bien entendu. Est-ce qu’il fait nuit, ou est-ce que j’ai les yeux fermés ? Partir un beau matin découvrir un endroit inconnu c’est un très grand plaisir ! Est-ce que je peux inviter tous mes amis pour mon anniversaire ? Eh bien déjà, en quelques semaines, j’en ai appris des choses compliquées ! Un cyclone, un ouragan, ou bien une simple tempête : que va-t-il nous arriver ? Imaginez ça, une petite grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le bœuf ! La petite grenouille était tellement jalouse ! Qu’avait-elle besoin de rivaliser avec le bœuf ?

Module 6

2. Traverse toujours la rue dans les clous ! J’aime beaucoup l’envol des cigognes, quand elles battent des ailes. Un voyageur que je ne connaissais pas a tiré la sonnette d’alarme. Par la fenêtre, un arbre berce sa palme.
3. Je voudrais de la confiture sur ma tartine. Il a mis du beurre dans ses épinards. J’ai pris du fromage et de la tarte plutôt que de la salade et des fruits. Voilà de l’argent, achète des cerises au marché, je ferai de la confiture !
4. Prends plutôt de ces pommes, ce sont les meilleures, et goûte cet abricot. Peux-tu poster cette lettre et ce paquet ? C’est cet artiste qui a dessiné cette belle armoire et ce buffet. Ce personnage sur la photo, c’est cette amie dont je t’ai parlé
.5. J’ai pris mon ballon pour jouer avec mes copains dans mon équipe. Elle a exprimé sa tristesse, ses regrets et son affection. Elles ont proposé leur aide et leurs conseils. Prends ton temps, oublie ta montre, et arrive à ton heure !
6. Le bon ordre : A E D C B F

Module 7

4. On est dans la file d’attente. On prépare déjà des mots. Pour ne pas être stupide. On sait que ça l’agace. Les gens qui patientent. On se décide toujours à la hâte. On se ressaisit. Ce petit goût acidulé qui demeure. Le petit sac. Et puis qu’on gifle.
5. Réponse 4.
6. Indices : « on se sent tout petit » / « quelques phrases sur l’école ».

Module 8

2.
Singulier Pluriel
1. La petite merveille. Les petites merveilles.
2. Un métier varié. Des métiers variés.
3. Un goût acidulé. Des goûts acidulés.
4. Un point commun. Des points communs.
5. La baguette moulée. Les baguettes moulées.

Singulier Pluriel
1. Un jeu amusant. Des jeux amusants.
2. L’eau verte. Les eaux vertes.
3. Un bon gâteau. De bons gâteaux.
4. Un feu violent. Des feux violents.
5. Le tuyau percé. Les tuyaux percés.

Singulier Pluriel
1. Un arbre creux. Des arbres creux.
2. Un beau jour. De beaux jours.
3. Mon nouveau cahier. Mes nouveaux cahiers.
4. Le vieux rideau. Les vieux rideaux.
5. Un roseau caché. Des roseaux cachés.
6. Un joyeux jumeau. De joyeux jumeaux.
3. La boulangère est toujours pressée, c’est intimidant ! Tu as peur d’être ridicule et qu’on se moque de toi. Quand arrive son tour, il faut prendre une décision rapide. Je me régale, ces bonbons ont une saveur un peu acidulée. Je partage avec mon copain, il est très gourmand. Les saveurs acides piquent la langue. Le chat est un félin, mais plus petit que ses cousins sauvages. Les grands félins ont des muscles puissants et des mâchoires redoutables. Les félins sont carnivores parce qu’ils mangent des animaux herbivores. Avec ses rollers, elle est très rapide, elle va plus vite que moi à la course.
4. De la faune / Oui / Oui / Des haras / Oui / Dans les zoos.

Module 9

1. Remplace par le bon pronom !
Ce qu’il faut remplacer Le bon pronom ? Ce qu’il faut remplacer Le bon pronom ?
1- Le vétérinaire Il 6- Moi Je
2- Mes copines Elles 7- Adam et Jules Ils
3- Un métier varié Il 8- Les élèves de CE2 Ils
4- Mes copines et moi Nous 9- Inès et Emma Elles
5- Mes copains et moi Nous 10- Inès et Jules Ils

3. Nous avons gagné, parce que nous avons bien joué ! Je le vois, tu es complètement ensommeillée. Tu m’as appelée, mais je me suis rendormie. Rends-moi service, surveille le lait sur le feu, il va déborder. Je somnolais, je n’ai pas compris ce que tu me disais. Réveille-toi, nous sommes arrivés. Je me suis dit, mais quand la rencontrerai-je ? Vas-y, tu as bien appris ton poème, récite-le ! J’en ai assez de ce jeu, c’est toujours pareil ! Ce livre, je te le prête, il va te plaire !
4. Il ne veut plus me parler, il est fâché avec moi. Les chiens aboient quand ils ont peur. Tu manges trop vite, tu vas t’étouffer ! J’en suis sûre, il y aura de la neige à noël ! Je dormais si profondément, je ne t’ai pas entendu m’appeler. Où as-tu mis le réveil, je ne le trouve pas ? J’ai une sœur aînée, elle va au collège et elle apprend bien. Ton histoire est superbe, elle est très belle, mais elle est un peu triste. J’aime bien veiller tard le soir, mais mes parents me surveillent. Si tu veux, tu peux caresser mon chat, il ne griffe pas.
5. Faux / Vrai / Vrai / Vrai.

Module 10

4. a : 1 ; b : 4 ; c : 3 ; d : 2 ; e : 3

6. Résumé 2.

Intermède 2.

5. Cet hiver, je compte bien sur mon (ton, son) amie pour m’accompagner au ski ! Cet homme, cet ami, ce héros, je l’aime et je l’admire ! Avec ce harpon, elle a attrapé ce homard, ce hareng et cette sardine ! À cette heure, c’est cet habit qu’il te faut.
6. Ce n’est pas dans mes (tes) habitudes que d’oublier ton (mon) anniversaire ! Je n’aime pas ta mauvaise humeur, je préfère ton humeur joyeuse ! Prêtez-moi votre stylo, vos crayons, et vos feutres. Dans ma hâte j’ai enfilé mon habit du dimanche un lundi !
7. Tu imagines je ne sais quelles histoires à dormir debout ! Quels risques tu prends, soit plus prudent ! Je me demande quelles idées vont encore te passer par la tête ! Je le cherche partout, il a pris je ne sais quel chemin !

Module 11

3. 1- heureux 2- préparer 3- demeure 4- amis 5- te convier 6- passé 7- attristé
8- exploré 9- achevées 10- revoir.

4. Résumé 2.

Module 12

2. 1- presque tous 2- Accomplir un trajet 3- examiner 4- le globe terrestre
5- change d’endroit 6- aspect 7- opinion 8- le contraire 9- se met en vue

3. 1- faire/défaire 2- apparaître/disparaître 3- lier/délier 4- tromper/détromper
5- voiler/dévoiler 6- couvrir/découvrir 7- construire/déconstruire
8- tordre/distordre 9- avantager/désavantager 10- croître/décroître

4. 1- Un an 2- Vingt-quatre heures

5. 1- Faux 2- Vrai 3- Vrai

Module 13

1. Amie, boulangère, coiffeuse, footballeuse, infirmière, électricienne, rêveuse, chirurgien, conductrice, dormeuse.

2. Lionne, vache, vautour, éléphante, ânesse, girafe, truie, baleine, jument, moineau.

3. Une fille courageuse, une sœur aimante, une habile cuisinière, une femme bien habillée, la boulangère de la rue, une actrice particulièrement réputée.

4. Cette, obscures, fière, polonais, une façon-élégante, au maximum.

5. Ces manières, de gentilles maîtresses, des petites filles libres et joyeuses, quelles réponses inattendues, des élèves surpris et fâchés, des eaux claires et glacées.

6. Enfants, vacances, Noël, injustice, ravis, choses.

7. 1- supporter, admettre 2- inadmissible, insupportable 3- estimer, mesurer
4- façons de faire, habitudes 5- inacceptable 6- résultat 7- du même coup
8- irrespectueux 9- inattendu, surprenant 10- une erreur

8. 1- : 3 2- : 3

9. 1- Faux 2- Faux 3- Vrai 4- Faux 5- Vrai

10. Résumé 3 (le 2 est acceptable, mais le 3 est meilleur car il dit davantage de l’histoire).

Module 14

1. 1- Il 2- Il 3- Ils 4- Il 5- Elles 6- Elle 7- Nous 8-Vous

2.
1- Le loup rencontre un chien. Du loup Il rencontre un chien
2- Les repas attirent le loup.
Des repas Ils attirent le loup
3- Ce loup était maigre.
De ce loup Il était maigre
4- Le fauve cherche sa pitance.
Du fauve Il cherche sa pitance

5- L’animal meurt de faim. De l’animal Il meurt de faim

6- Son cou est pelé. De son cou Il est pelé

7- Le chien flatte le maître. Du chien Il flatte le maître

8- Tu auras de la nourriture. De toi Tu auras de la nourriture

9- Je laisse tous tes repas. De moi Je laisse tous tes repas
10- L’animal sauvage préfère la liberté. De l’animal sauvage Il préfère la liberté

3.
N’avoir que la peau sur les os Être très maigre / Être sportif Être très maigre Être très gros
Être affamé Être en pleine forme / Avoir très faim Avoir très faim Être rassasié
Pitance Nourriture journalière / Pitié Nourriture journalière

Flatter Faire des louanges / Rester à la surface Faire des louanges Critiquer
Abondance Petite quantité / Grande quantité Grande quantité Rareté
Pelé Enlevé / Poils perdus Poils perdus Poilu

4. Huit « il » se rapportent au loup.

5. 1- Explication 1 2- Explication 2 3- Explication 2

Module 15

1. Par exemple : 1- Le renard s’enfuit. 2- Le cuisinier s’assied. 3- Le verbe s’accorde. 4- Le verre se brise. 5- Les enfants s’assoient. 6- Les élèves réfléchissent. 7- Le pigeon s’envole.

4.
1. Engoncée Serrée / Gonflée Serrée À l’aise
2. Pureté Nettoyé / Clarté Clarté Trouble
3. Se détache S’arrache / Se distingue Se distingue Se confond
4. Avec netteté Avec propreté / Clairement Clairement Confusément
5. Avec aisance Avec facilité / Avec clarté Avec facilité Difficilement
6. Contentement Satisfaction / Gaieté Satisfaction Insatisfaction, mécontentement
7. Apaisement Joie / Tranquillité Tranquillité Inquiétude, nervosité
8. Tendre ses forces Se préparer à l’effort / S’inquiéter Se préparer à l’effort Se relâcher, se détendre
9. Un jeu excitant Un jeu stimulant / Un jeu bizarre Un jeu stimulant Un jeu ennuyeux

5. Titres possibles : 2, 4, 5, 6, 8.

Intermède 3

3. Exemples : Des eaux transparentes ; Vos chaussures noires ; Des loups prudents ; Des luthiers habiles ; Ton crayon violet ; Un ami gentil ; Une trottinette électrique...
6.
Excuser Chérir S’amuser Gravir
Pardonner Aimer Jouer Monter/escalader
Déclarer Abaisser Bavarder Jalouser
Affirmer Diminuer Parler/discourir Envier
7.
Agrafer Méchant Tranquille Approuver
Dégrapher Gentil Agité Désapprouvé
Beau Savant Détruire Rapetisser
Laid Ignorant Construire Agrandir

Module 16

1. 1- Il 2- Il 3- Elle 4- Ils 5- Elles 6- Ils

7- Nous 8- Vous 9- Ils 10- Ils

4. 1- Le foyer 2- Un événement 3- Un moment essentiel
4- Se nourrir 5- La saveur 6- Des plats 7- Se délecter
8- Savourer 9- Un mets savoureux 10- Des instruments efficaces

5. 1- F 2- F 3- V 4- V 5-V 6- F
7- F 8- V

Module 17

2. 1-
1- Je cultive mon lopin de terre. Nous cultivons notre lopin de terre.
2- Je partage ma récolte. Nous partageons notre récolte.
3- J’engrange ma part. Nous engrangeons notre part.
4- Le frère se réveille. Les frères se réveillent.
5- Mon frère épargne son argent. Mes frères épargnent leur argent.
6- Il regarde ce grain. Ils regardent ce grain.
7- Tu portes les sacs. Vous portez les sacs.
8- Tu transportes le blé. Vous transportez le blé.
9- Je me lève en cachette. Nous nous levons en cachette.
10- Tu ignores tout de ce sortilège. Vous ignorez tout de ce sortilège.

4.
1- Ils retournent se coucher. Il retourne se coucher.
2- Ils portent des sacs. Il porte des sacs.
3- Vous ne trouvez pas ça juste. Tu ne trouves pas ça juste.
4- Nous nous réveillons la nuit. Je me réveille la nuit.
5- Vous transportez du blé. Tu transportes du blé.
6- Ces choses coûtent cher. Cette chose coûte cher.
7- Nous engrangeons la récolte. J’engrange la récolte.
8- Vous recommencez chaque année. Tu recommences chaque année.
9- Nous cultivons ce lopin. Je cultive ce lopin.
10- Elles me causent du souci. Elle me cause du souci.

5.
Mon frère et moi nous avons un lopin de terre. Il est petit mais il nous nourrit. Mon frère est marié et il a deux enfants, et moi je suis célibataire. Je lui dis souvent : « Tu es heureux, tu as une famille et de beaux enfants, c’est un grand bonheur, vous avez beaucoup de chance ! ». Nous partageons la récolte, les sacs de blé sont lourds, mais nous sommes contents, nous avons à manger pour l’hiver !

6.
2- Cuisine : Pièce de la maison (« Je vais à la cuisine ») / Préparation des aliments (« Je fais la cuisine »)
3- Apprendre : Enseigner (« La maîtresse nous apprend à lire ») / Acquérir une connaissance (« J’apprends à lire »)
4- Réserve : Pièce où l’on garde de la nourriture (« Nous stockons le grain dans la réserve. » / Provisions de précaution (« Il a caché ses réserves ») / Calme, discrétion (« c’est une personne très réservée »).
5- Vivre : Exister (« Elle a vécu très longtemps ») / Habiter (« Je vis chez mes parents ») / Faire l’expérience (« Nous vivons une époque difficile »).

7. 1- V 2- F 3- F 4- F 5- V 6- V 7- F 8- V

8. Altruistes

9.
1- Les animaux mangent cru, * les humains cuisent leurs aliments. mais
2- J’ai trébuché * on n’y voyait rien. car
3- J’ai allumé le feu, * nous aurons moins froid. donc
4- Il voulait prendre la parole, * il n’a pas pu. mais
5- Tu as trop traîné, * tu as raté ton bus. donc
6- J’ai beaucoup ri, * l’histoire était très drôle. car
7- Il a la moitié du blé, * il ne veut pas tout garder pour lui. mais
8- Tu as beaucoup grandi, * il faut t’acheter des vêtements. donc
9- Elle est malade, * elle n’ira pas à l’école. donc
10- Elle n’ira pas à l’école, * elle est malade. car

Module 18

1.
Ma mère me laissait. Ma mère me laisse.
Je restais assis Je reste assis.
J’admirais mon père. J’admire mon père.
Ma mère me déposait. Ma mère me dépose.
Je criais. Je crie.
Mon père me regardait. Mon père me regarde.
2.
1- Mon père se retourne. Mon père se retournait.
2- La surprise lui coupe la parole. La surprise lui coupait la parole.
3- Il s’avance vers moi. Il s’avançait vers moi.
4- Il dirige le bambou. Il dirigeait le bambou.
5- Je déchiffre la phrase. Je déchiffrais la phrase.
6- Ma mère me trouve. Ma mère me trouvait.
7- « Tu déchiffres l’histoire ? » « Tu déchiffrais l’histoire ? »
8- Ils s’étonnent beaucoup. Ils s’étonnaient beaucoup.
3.
L’année dernière, j’étais assis au premier rang de la classe. Nous avions une maîtresse, cette année nous avons un maître. Nous en sommes très contents. Il est très attentif à nos difficultés. « Vous êtes des élèves très sérieux, nous dit-il souvent, vous avez vraiment envie d’apprendre ! C’est très agréable de travailler avec vous. » L’an dernier nous étions à la peine, c’était difficile d’apprendre à lire. Cette année nous avons des exercices de grammaire difficiles. « Tu as de la chance, dit ma voisine, tu es très habile pour trouver les bonnes réponses ! »
4.
1- Un devoir mal fait 2- une note insatisfaisante 3- une peinture médiocre
4- Une personne malveillante 5- une question inintéressante 6- un prix incorrect
7- Une prévision inexacte 8- un repas sans goût 9- un conseil erroné.
5.
Ma mère / mon père / la baguette de bambou / mon père.
6. 1- F 2- V
7. a : 3 b : 2 c : 1.

Module 19 :

1. Attention aux conjugaisons avec l’auxiliaire être et un participe passé qui s’accorde au féminin.
2. Seule irrégularité : découragé  encouragé.
3. Les trois sens : protéger, interdire, plaider pour quelqu’un.
4.
Mots du texte Synonymes Antonymes
1- Ressentir Éprouver Ignorer
2- Renoncer Abandonner S’obstiner
3- Agresser Attaquer Défendre
4- Se vanter S’enorgueillir Se dévaloriser
5- Fanfaron Vantard Modeste
6- Intervenir S’interposer S’abstenir
7- Danger Péril Sécurité
8- Risque Danger possible Assurance
9- Protéger Défendre Agresser
10- Épreuve Malheur Sécurité

5. Complète les phrases à l’aide des coordonnants mais, or, car :

1. Nous n’avons pas tous les mêmes peurs, * nous avons tous un jour éprouvé de la peur. mais
2. Courageux, il a parlé en public, * il est très timide. or
3. J’ai peur du dentiste, * je sais qu’il va me soigner. mais
4. Ma sœur ne craint pas l’orage, * la foudre peut être dangereuse. or
5. Il est resté pétrifié, * il a eu très peur. car
6. Elle a cherché à se protéger, * il n’y avait nulle part où s’abriter. mais, or
7. Elle n’a pas pu se protéger, * il n’y avait nulle part où s’abriter. car
8. Il prend tous les risques, * cela peut être très dangereux. or
9. En mer, je ne nage pas très loin * j’ai peur d’être entraîné par les courants. car
10. Je n’aime pas m’opposer aux autres, * parfois on ne peut pas faire autrement ! mais

6. Résumés qui ne conviennent pas : 1, 2, 4.

Module 20

1. Quand j’arriverai dans la forêt, je marcherai vers toi. Tu surveilleras mon arrivée et si je ne te trouve pas tu appelleras ou tu siffleras très fort. Quand nous nous rencontrerons nous déjeunerons ensemble, j’apporterai ce qu’il faut dans mon sac. Nous ramasserons des champignons, puis nous retournerons à la maison où nos amis s’occuperont de les préparer et se régaleront avec nous au dîner du soir.
2.
1- Quand j’étais petite je parlais sans arrêt. 2- Je l’ai bien vu : mon petit frère a commencé à parler quand il a eu deux ans. 3- Quand ma jeune sœur aura mon âge, elle étudiera la grammaire. 4- J’ai rallumé la lumière, j’ai eu peur dans le noir. 5- Je te prêterai mon feutre, mais demain tu me le redonneras ! 6- Avec de telles chaussures, tu marcheras loin !
3.
1- J’ai préféré parler le premier. 2- Nous marcherons sur un sentier en pleine forêt, tu aimeras cette promenade. 3- Si tu réalises cet exercice sans erreur, je t’admirerai. 4- Je sautais à la corde, mais tu m’as dérangé.e. 5- La lumière m’a empêché.e de dormir, je me suis réveillé.e.
4.
Mot du texte Synonymes proposés Synonyme choisi Antonyme
1- Guider Conduire / Tracer Conduire Égarer
2- Détour Vol / Tournant Tournant Ligne droite
3- Parcourir Suivre un chemin / Galoper Suivre un chemin Errer
4- Ému Troublé / intéressé Troublé Calmé
5- Unir Trouver / Assembler Assembler Désunir
6- Utile Sûr / Précieux Précieux Inutile
7- Convaincu Abattu / Persuadé Persuadé Incrédule
8- Conclue Décidée / Envisagée Décidée Inachevée
9- Mutuellement Effectivement / Réciproquement Réciproquement Indépendamment
10- Réconfortés Consolés / Détestés Consolés Découragés

5.
Phrase à compléter Coordonnant choisi
1- L’un * l’autre étaient misérables. et
2- * l’un * l’autre n’étaient heureux. ni - , ni -
3- Je cherche mon chemin, * toi tu ne peux pas marcher ! et
4- Je ne souhaite * le malheur, * la misère. ni - , ni -
5- Allons ensemble, * nous serons plus heureux. et
6- J’hésite : * rester seul, * partir avec toi. ou - , ou -
7- Ma vie est dure : je n’ai * maison, * de bons vêtements. ni - , ni -
8- * nous restons seuls * malheureux, * nous nous entraidons. Ou – et –, ou –

6. 1- : 3 2- : 2

7. Plutôt le titre 3 (mais les autres sont acceptables)

Intermède 4

1.
Phrase proposée Réécris-la correctement
1- J’ai entré chez toi. Je suis entré chez toi.
2- Je suis marché sur la route. J’ai marché sur la route.
3- J’ai monté là-haut. Je suis monté là-haut.
4- Tu a sauté. Tu as sauté.
5- Elle as faim. Elle a faim.
6- Tu avait soif. Tu avais soif.
7- Nous somme heureux. Nous sommes heureux.
8- Vous aviais raison. Vous aviez raison.
9- Nous étion bien. Nous étions bien.
10- Ils on raison. Ils ont raison.
11- Inès est arrivé. Inès est arrivée.
12- Louise a trébuchée. Louise a trébuché.
13- Demain on mangeras ensemble. Demain on mangera ensemble.
14- Montera-tu dans l’arbre ? Monteras-tu dans l’arbre ?
15- Vous vous amuserai beaucoup. Vous vous amuserez beaucoup.

2. Les intrus qui n’appartiennent pas au champ lexical de la peur (ici soulignés) :

Crainte frayeur panique angoisse faveur épouvante

Malheur inquiétude découragement affolement tristesse

Terreur frisson dissimulation tremblement ardeur

3. Polysémie des mots.
1- voler
2- manquer (Je manque de place. Combien d’élèves manquent aujourd’hui ? J’ai manqué ma station de bus).
3- Les mots qui ne font pas partie des significations du nom « pièce » sont ici soulignés :
Jeu monnaie raccord champ film

Partie d’un jeu œuvre de théâtre document administratif morceau de tissu

Amusement salle dans un logement résultat solution d’un problème
4.
Mot proposé Écris l’antonyme
1- Suffisant Insuffisant
2- Peigner Dépeigner
3- Utile Inutile
4- Mériter Démériter
5- Vaincu Invaincu
6- Vissé Dévissé
7- Certain Incertain
8- Fait Défait
9- Graissé Dégraissé
10- Exact Inexact
11- Coiffé Décoiffé
12- Compréhensible Incompréhensible

5. Les bons coordonnants (mais ou et donc or ni car) :
Phrase à compléter Coordonnant choisi
1- La foudre tombe * l’incendie démarre
et
2- Les pompiers arrivent * ils ont vu les flammes.
car
3- Le sac de blé était trop lourd, il a * mal au dos.
donc
4- Je crains les piqures de guêpes * d’araignées.
et
5- Il désirait lire, * il n’avait pas encore appris.
or
6- Crains-tu davantage les guêpes * les araignées ?
ou
7- Elle a eu très peur, elle a * couru très vite.
donc
8- Je ne comprends pas : je suis fatigué, * je me suis beaucoup reposé. or
9- L’aveugle * le paralytique, l’un des deux, a pris la parole * il a eu une idée. ou / car
10- Il ne cultive * du seigle * de l’orge, * de l’avoine.
ni / ni / mais
11- Les hommes craignaient le feu, * il pouvait leur être utile, * ils ont * cherché à le maîtriser. mais / et / donc
12- Les deux frères ont eu la même idée * ils s’aimaient beaucoup ; * * l’un * l’autre ne le savait !
car / or / ni / ni

Module 21

1. 1- Je vais m’habiller, et puis je viens. 2- Ils vont et viennent sans savoir que faire. 3- Si vous allez jouer, je viens avec vous. 4- Elle venait juste de partir. 5- Vous veniez de déjeuner.
6- Impatient, j’allais et je venais. 7- Je suis content, Louise, tu es venue. 8- Nous sommes allés dans la forêt. 9- Nous irons au bois, vous viendrez avec nous. 10- Mes sœurs sont venues nous voir. 11- Il y est allé et elle est venue aussi. 12- Il ira, elle viendra, et nous irons avec eux.
2.
Phrase mal orthographiée Mot(s) rectifié(s)
1- Elles s’en allait joyeusement. allaient
2- Tu viens, je m’en vai ! vais
3- Nous allion partir quand elle est venu. 3- allions, venue
4. Je viens maintenant, mais demain je ne viendrais pas. 4. viendrai
5- La tempête est venu, mais elle s’en irat. venue, ira.
6- Si tu vien chez moi, nous iron au parc. 6- viens, irons
7- Elles sont venus en même temps. 7- venues
8- Quand je viendrais, vous irais faire les courses. 8- viendrai, irez
9- Mon frère est parti, mais ma sœur est venu. 9- venue.
10- Alice est allé dans l’allée du parc. 10- allée

3. 1- La roue a creusé une ornière. 2- C’est une découverte sensationnelle ! 3- Voilà des fouilles archéologiques pleines de succès ! 4- As-tu trouvé des gravures de roues ? Qui a inventé l’eau tiède ?

4. 1- On a découvert des dessins gravés. 2- Ce chariot est-il tiré par deux bœufs ? 3- La roue est-elle la première invention de l’humanité ? 4- J’ai trouvé des témoignages de cette découverte. 5- Les fouilles archéologiques ont donné un beau résultat !

6. Sens de « tour » : pourtour, rotation, aller et retour, bâtiment construit en hauteur.

7. Équivalents de « endroit » : situation, recto, emplacement, position.

8. Équivalents de « époque » : période, temps, moment.

9. Équivalents de « origine » : commencement, naissance, point de départ, apparition. Antonymes : point final, disparition, mort.

10. 1- Une découverte. 2- Le feu 3- Faux 4- Vrai.

Module 22

1. 1- voulait 2- pouvait 3- Voudrez. 4- pourrai 5- ai pu 6- veux. 7- vouliez 8- pourrons 9- veut, peut 10- voulions, pouvions.

2. 1- pourrai. 2- va. 3- voulions. 4- venue, pouvait. 5- voulait, allée. 6- pouviez, voulu. 7- veux, va. 8- peux, ai, vais.

5. Monsieur Jourdain a beaucoup d’argent mais cela ne lui suffit pas. Car pour être puissant il faut aussi des connaissances et de belles manières. Or Monsieur Jourdain n’a ni les connaissances ni les belles manières. Mais il veut faire partie des puissants ! Il va donc acheter les services de professeurs.

6. 1- Vrai 2- Parce qu’ils ne lui ont pas permis d’étudier quand il était enfant 3- Oui

Module 23

1. 1- Comment dites-vous ? 2- Je prends de l’argent car je vais faire les courses. 3- Tu prends de l’argent car tu feras les courses. 4- Nous voyons au loin la mer, la voyez-vous ? 5- J’ai pris mon épée pour défendre ma ville. 6- Du haut du donjon, voyiez-vous les assiégeants ? 7- Je me faisais du souci car nous voyions la tempête approcher. 8- Je t’ai dit tout ce que j’ai fait. 9- Vous voyez bien, nous faisons comme vous nous avez dit. 10 – Elle est venue, elle a vu, et elle a dit merci.

2. Mot rectifiés : 1- dis 2- faisons 3- prenons 4- dit, voyez 5- prenais, voyais 6- dit
7- verra 8- voyions

3. 1- combatifs 2- musulman 3- créneau, mur 4- un seul 5- tellement

4. 1- De très belles cités 2- Des résistances intelligemment menées 3- D’ultimes tromperies
4- Faire le siège des villes 5- Nourrir des cochons avec du blé

5. 1- Des assaillantes particulièrement acharnées 2- De nombreuses veuves si tristes
3- De fières guerrières si courageuses 4- Des assiégées extrêmement affamées
5- Une assiégeante stupéfaite et découragée

6. Synonymes : abandonner, céder, s’abstenir, abdiquer, lâcher prise. Antonymes : s’obstiner, s’acharner, s’entêter, continuer, résister.

7. Dame Carcas ne veut pas céder, mais beaucoup de défenseurs de la ville sont morts, et les provisions sont épuisées. Il faut donc trouver une solution rapide. Or elle voit que les ruses pour faire croire à de nombreux défenseurs ne suffisent pas. Elle invente donc autre chose : sacrifier le dernier cochon pour convaincre Charlemagne que les assiégés ne sont pas près de s’avouer vaincus. L’empereur hésite : ou il poursuit le siège, ou il abandonne le siège. Or il est fatigué, car le siège dure depuis trop longtemps déjà. Il renonce, et s’en va avec ses troupes.

8. 1- Vrai 2- Vrai 3- Vrai 4- Faux 5- Faux

Module 24

4. S’élever, entrer, gravir, chevaucher, construire.

5. Inconnu, injuste, impatient, incorrect, inutile, inoubliable, inégalité, irresponsable, imbattable, inattendu, irrégulier, inhumain, illisible, impossible, inexcusable, irréparable, illimité, irréfléchi, impair, irrespectueux.

6. 1- Vrai 2- Faux – Faux – Faux – Vrai 3- Faux 4- Faux

Module 25

1- Si tu veux, je peux t’accompagner chez tes amis 2- Nous avons eu beaucoup de chance. 3- Il est temps, je vais partir. 4- Quand vous étiez là-bas, que voyiez-vous ? 5- Ma mère a dit que parfois je soupire en dormant. 6- Elle a rêvé tout le long du trajet. 7- Elle est venue nous voir, ça nous a fait plaisir. 8- Elle a pris son sac et elle a dit : « Je vais faire un tour. » 9- Je me dis que je peux très bien jouer au foot. 10- Nous irons nous promener dès que tu seras prêt.

2. Mots rectifiés : hélait, explosera, avons été, a fait, regarderas vois, observe, feront, prends irai, verras peux, je me suis fait mal mais je n’ai pas pleuré.